Il était une fois la vie: rencontre

« Si nous sommes si ignorants pourquoi ne pas nous aider ? »

« Non, la façon dont vous organisez vie vos société vous appartient. Quel serait votre mérite si nous vous prenions en mains. » … « Non, vos destins sont les vôtres, les vérités n’ont de sens que durement découvertes et non pas inculquées, vous devez parcourir votre chemin. »

 

 

 

« Voilà, nous sommes venus, alors faites nous part de vos souhaits. »

« Au début tout au début l’homme n’était que esprit, c’est par ennui de l’intemporel qu’il s’est projeté dans les formes qui sont devenues humaines. Vous devez refermer le cycle redevenir ce que vous étiez. »

« Et que faire pour cela dites le nous ? »

« Votre espèce n’est que superficiellement humaine, seul ceux qui ont vaincu leur appétit, seuls ceux qui respecte les autres, tous les autres même différents, cela sont humains. Développez votre conscience, jusqu’à y inclure tout et tous. »

« Si nous sommes si ignorants pourquoi ne pas nous aider ? »

« Non, la façon dont vous organisez vie vos société vous appartient. Quel serait votre mérite si nous vous prenions en mains. »

« Mais ce n’est pas juste pourriez nous éviter tant d’erreurs, de temps perdu, vous ne voulez pas le faire ? »

« Non, vos destin sont les vôtres, les vérités n’ont de sens que durement découvertes et non pas inculquées, vous devez parcourir votre chemin. »

« De combien de temps disposons nous ? »

« Le temps ne compte pas, c’est parce que nous avons beaucoup de temps que nous avons abandonné toute ambition, tout désir interférer. »

« Mais alors pourquoi nous avez-vous aidé ? »

« Le cosmos forme un tous cohérent avec une intelligence comme une société de termites, comme un corps humaines, ce que nous avons détruit menacés ces forces, nous n’avons fait qu’aider des forces qui étaient là présentes. Et puis tout n’est pas mauvais en vous, progressez, allez vers la tolérance, la compréhension, la fraternité, rive des mers paisible, et quand vous aurez atteint ces rives nous serons là pour vous accueillir. Allez maintenant. »

« Reviendrez vous un jours ? »

« Oui dans quelques siècle pour voir vos progrès. »

« Tu te souviens ce sont là les mots mêmes mots que nous avions dit aux homme du Cro-Magnon. »

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *